Connu jadis pour son doux climat et sa fraîcheur insoutenable au mois de décembre, la région administrative de Labé devient de plus en plus chaude. Pour cette période 2020-2021, le mois de décembre n’a pas connu sa fraîcheur habituelle même si pendant la saison des pluies passée, la région à enregistré une pluviométrie excédentaire avec 1526.8 m cube d’eau et 124 jours de pluie à la grande joie des cultivateurs. Interrogé à cet effet,le directeur régional de la météo parle de nombreuses raisons dont la déforestation abusive et la profanation des cours d’eau. C’est ce que rapporte la correspondante de laminute224.com basée dans la préfecture.

Généralement, les mois de décembre, janvier et février sont très redoutés à Labé à cause de la fraîcheur et des vents de l’harmattan. Mais cette année, le mois de décembre a enregistré des températures très élevées et qui continuent jusqu’à présent selon Aboubacar Soumah, directeur régional de la météo de Labé.

 » Cette année, au mois de décembre on a enregistré plus de 30°c. La fraîcheur ne se faisait sentir que pendant le matin très tôt et tard dans la soirée. Même hier vendredi j’ai pu mesurer 32°c et cela n’est que le début car à la fin du mois de février la température se verra de plus en hausse avec une qantité d’évaporation de 7 mm par jour. »
Une chose qui devrait inquiéter précise t-il.

Interrogé sur les raisons de ce paradoxe, Aboubacar Soumah répond:

« Les gens passent leur temps à couper le peu de bois qui reste dans nos forêts.
Même les abords des cours d’eau ne sont pas épargnés. Il n’y a plus aucun arbre à la tête de certaines sources. Et des personnes mal intentionné confectionnent des briques dans le lit des rivières. Tous ceux-là est la cause de cette situation. Il y a des gens qui pensaient que comme la pluie est tombée abondamment l’année dernière c’est que nous sommes sur la bonne voie. Mais non tel n’est pas le cas. Si les cours d’eau étaient épargnés, ils allaient pouvoir conserver toute cette eau qui est tombée pendant une longue période et la chaleur allait être moins intense » a-t-il expliqué.

Lire aussi  Labé : grève des boulangers

Pour préserver notre environnement et retrouver la douceur de jadis de notre région, le directeur régional de la météo prodigue des conseils :

« Les citoyens doivent arrêter de couper les arbres de façon abusive, de défricher la tête des sources, ils doivent préserver le lit des rivières. Reboiser, beaucoup reboiser surtout en saison des pluies. Vous voyez ici à notre bureau l’humidité est là et cela est dû à ces arbres que vous voyez là. Donc si chacun d’entre nous plante un arbre et en prend soin, la chaleur va disparaitre petit à petit » a-t-il conclu.

Il faut signaler que ces dernières années la fraîcheur de la région de Labé n’existe que de nom. Car à peine la pluie cesse que les points d’eau tarissent et la chaleur règne en maître surtout dans les préfectures comme Koubia et Tougué.

Aissatou Diallo, Labé pour laminute224.com

Laisser un commentaire