A deux jours du scrutin présidentiel, Kaloum est sous surveillance. Des militaires sont postés un peu partout dans le centre-ville. On ignore pour l’instant les causes de cette décision.

Mais deux pistes peuvent expliquer cette situation. Premièrement, le chef de l’État est de retour à Conakry après une tournée de campagne présidentielle et deuxièmement, il se peut que la présence des militaires et pickups de combat pourraient avoir des liens avec l’assassinat d’un officier supérieur à Kindia dans la nuit de jeudi à vendredi.

 C’est une minuterie qui serait en préparation aux camps Samoreyah et Kemé Boureima selon des sources. Plusieurs personnes auraient été tuées dans les rangs des assaillants et le colonel Mamady Condé, commandant du Bataillon spécial des commandos en attente de Somoreyah a été assassiné.

Donc sur les deux événements, lequel pourrait expliquer cette sécurité renforcée à Kaloum? En tout cas pour l’instant rien n’est encore certain.

 Ce qui est évident, des militaires refusent l’accès à Kaloum aux usagers de la route et aux piétons qui ne sont pas du Rpg Arc-en-ciel, parti au pouvoir

Yacine DIALLO

Laisser un commentaire