Le centre islamique de Donka

L’humanité célèbre aussi ce vendredi 18 décembre la journée mondiale de la langue arabe. Les académies de la langue arabe : une nécessité ou un luxe ? C’est le thème retenu cette année parl’UNESCO. Plusieurs maux freinent l’apprentissage de cette langue en Guinée affirme des spécialistes. L’évènement a été célébré au centre islamique de Donka devant les autorités religieuses et certains pays amis islamiques.

C’est après l’adoption de l’Assemblée générale des Nations Unies en 1973 choisissant l’arabe comme sixième langue officielle de l’ONU, que l’UNESCO a initié en 2012 de célébrer cette langue arabe le 18 décembre de chaque année. La Guinée, quant à elle, a commencé de célébrer cette date depuis 2015. Pour Elhadj Ousmane Ibrahima Bah, porte-parole de la commission d’organisation, la richesse de cette langue n’est plus à démontrer. Il invite à renforcer le processus d’enseignement de la langue arabe.

L’apprentissage de la langue arabe en Guinée est confronté à d’énorme obstacles qui freine son émancipation. Le manque de manuel scolaire et matériels didactiques, d’infrastructure, le faible niveau des enseignants et manque de formation sont entre autres difficultés.

Offrir la chance aux bacheliers Franco-Arabe de s’inscrire dans les filières techniques et professionnelles à l’ANAM ou encore à la Santé Primaire font partis des doléances que les participants ont formulé à l’endroit des autorités.

Yacine DIALLO

Laisser un commentaire