Le parti dirigé par Dr Faya Lansana Milimono a décidé de ne pas faire part à cette élection présidentielle.

Le président du BL a fait cette annonce ce lundi dans une conférence de presse tenue au siège du parti à Lambangni dans la commune de Ratoma. Il affirme que cette décision est à la suite d’une consultation de la base en Guinée et à l’éxtérieur.

Pour cet opposant, participer à cette élection est tout simplement une erreur voir une faute grave. Il estime qu’il ne compte pas faire répéter l’histoire.

Ce membre du comité de pilotage du FNDC dénonce la confiscation du pouvoir par un groupe dont il faut combattre sans relâche.

Le BL se bat pour des valeurs et principes qui ne doivent pas changer précise l’opposant.

Le président du BL souligne que plusieurs recommandations pour une élection transparente n’ont pas été prises en compte par la ceni, le code électoral a été violé par la ceni.

Ensuite, Faya Milimono deplorent l’exclusion en plus des guinéens de l’étranger dans cette élection, la détention de certains opposants, le refus d’invalider le coup d’État constitutionnelle par la cour constitutionnelle.

Le Bloc libéral reste très engagé à boycotter cette élection prévue le 18 octobre prochain.

Il indique ce qu’il appelle coup d’État constitutionnel en Guinée est aussi grave que celui du Mali. Faya Milimono invite précise que c’est loin doit se lever et accepter le changement.

Yacine DIALLO

Lire aussi  Casse des maisons à Conakry et ses environs : « Nous ne savons pas d’où est venu l’ordre », avoue Kassory

Laisser un commentaire