Le casse-tête tête du transport pour les étudiants.

Des étudiants et certains parents d’élèves fustigent la cherté du tarif des transports.

Vous le savez, le transport avait doublé depuis la mesure prise par le gouvernement de réduire le nombre de passagers dans les véhicules à cause de la pandémie covid-19. Mais cette décision n’arrange pas les usagers surtout ceux qui partent à l’école de façon quotidienne.

Parmi ceux qui souffrent de la hausse des frais de transport figurent les parents d’élèves et les étudiants. Issiaga BARRY est étudiant. Aujourd’hui, il affirme qu’il traverse des moments difficiles depuis la reprise des cours pour les universités. Le transport a doublé. Il paie explique-t-il 26 mille par jour de Bambéto à l’université général Lansana CONTE de Sonfonia. Les frais de transport sont élevés et c’est insupportable pour de nombreux élèves et étudiants depuis cette mesure gouvernementale limitant le nombre des passagers dans les véhicules de transport. La charge des parents d’élèves aussi a augmenté. Amadou Négué demande à l’Etat de comprendre leur situation. Pour réduire la charge des élèves et les étudiants, quant à Issiagha, il demande à l’Etat de mettre des bus à leur disposition. Parce que, dit-il, les bus qui circulent sont insuffisants et peu d’étudiants profitent de la gratuité du transport. Le tronçon a doublé : De 2500 à 3000 pour les taxis et de 1000 Gnf à deux mille Gnf pour les cars bus. Donc il n’est pas facile de supporter cette dépense qui en est de trop pour les étudiants et parents élèves s’exclame ce jeune étudiant. Beaucoup d’élèves et étudiants ne suivent pas les cours normalement faute de transport. Pour Amadou et Issiagha, l’Etat doit diminuer le prix du carburant afin de permettre aux conducteurs de réduire les frais de transport.

YACINE DIALLO

Laisser un commentaire