Le collectif des jeunes patriotes réuni au sein du Front national pour la défense de la constitution a annoncé ce samedi qu’il ne reconnaît plus Abdourahmane Sanoh comme porte-parole du FNDC. Les membres de ce collectif qui ont déjà choisi leur porte-parole défend désormais la constitution actuelle.

Malgré ses nombreux mouvements sociopolitiques pour empêcher un 3ème mandat d’Alpha Condé, le front national pour a donc raté l’une de ses meilleures priorités. Conséquence, le collectif des jeunes patriotes réuni au sein du FNDC tire les leçons de ce combat et décide
« à partir de ce samedi 20 février 2021, M. Abdourahmane Sanoh et son équipe ne sont plus responsables du FNDC. A partir d’aujourd’hui, ils ne sont que des simples membres « , a indiqué le chargé à la communication de ce collectif, Theodore Monemou

Au dire de ce collectif, c’est désormais Bachir Diallo qui est le nouveau porte-parole du FNDC. Déjà, ils ont une position sur la constitution actuelle
 » S’il y a une constitution a défendre c’est bien la constitution actuelle pas celle de 2010 où autres », souligne le nouveau porte parole du Front.

Décidément, il n’est pas exclu qu’on assiste à un bicephalisme au sein du FNDC. Devant les journalistes, le collectif n’a pas été a la hauteur de répondre véritablement aux questions des hommes de médias

Abdourahmane Bah

Lire aussi  Sept (7) mineurs graciés : Cellou Dalein Daillo juge cet acte de simple opération de communication destinée à berner l'opinion
annonce

Laisser un commentaire