Le président Alpha Condé a affirmé je cite “les Guinéens n’ont pas honte, c’est comme la tortue, il faut mettre le feu derrière” fin de citation. Le coordinateur général du Réseau Convergence des Jeunes et Leaders pour la Paix et la Démocratie déplore cette sortie et demande au président Alpha Condé de mener des actions allant dans le sens du rassemblement. Abdoul Sacko, affirme que l’heure n’est plus au discours.

Le coordinateur général du CoJeLPaiD, Abdoul Sacko affirme que les guinéen n’ont pas élus le président de la république pour dénoncer mais pour aller agir et permettre aux guinéens de se débarrasser de leurs tars.
Le chef depuis sa réélection a multiplié des discours pour fustiger les comportements de cadres de l’administration publiques. Pour le président du CoJeLPaiD, il revient aux opposants de dénoncer et du président d’un pays à corriger les imperfections.
Le chef de l’Etat s’est engagé à sanctionner tout département qui ne présentera pas un bilan positif. Face à cette phrase récemment du professeur Alpha CONDE, “les Guinéens n’ont pas honte, c’est comme la tortue, il faut mettre le feu derrière”, Abdoul Sacko déplore cette sortie et demande aux chefs de l’Etat de mener des actions allant dans le sens du rassembler.

Pour lui le président a tenu assez de discours controverses, chose que les guinéens n’en n’ont plus besoin.
Il estime que le slogan du président gouverner autrement devrait également viser l’unité nationale la concorde entre les guinéens mais aussi le respect de l’Etat de droit.

Yacine DIALLO

Lire aussi  La Mecque : le petit pèlerinage (Omra) autorisé aux seules personnes vaccinées

Laisser un commentaire