Ibrahima Aminata Diallo, président de la PJDD

Le président de la PJDD, plateforme des jeunes leaders de l’axe pour la démocratie et le développement pense que pour une sortie de crise en Guinée, une présidente tournante entre les quatre régions est nécessaire. Invité dans l’émission interview sur Radio Bonheur ce dimanche, Ibrahima Aminata Diallo a aussi réagi sur les violences enregistrées ce dernier temps à Wanindara.

Dans l’émission interview sur bonheur FM ce dimanche, le président de la plateforme des jeunes leaders de l’axe pour la démocratie et le développement à laisser entendre que pour une sortie de crise en Guinée une présidence tournante est possible. Ibrahima Aminata Diallo

« La proposition qu’on peut faire aujourd’hui pour une sortie de crise en Guinée, ce qu’il y’ai une présidence tournante pour les 4 régions naturelles du pays. Je pense si y’ a la volonté c’est possible de le faire. Et là, il y’aura de la concurrence entre les différents présidents en termes de développement » a explique Ibrahima Aminata Diallo

Au cours de son intervention, le président de la PJDD s’est aussi exprimé sur la mort du policier à Wanindara et sur les exactions que les citoyens vivant dans cette localité sont entrain de subir. Pour Ibrahima Aminata Diallo, il y’a du deux poids deux mesures dans les actions de l’Etat.

« Nous remarquons qu’il y’a du deux poids deux mesures dans les actions du gouvernement. On a tous vu la sortie du directeur général de la police qui a tout de suite condamné la mort de ce policier tué à Wanindara et il a annoncé des enquêtes. Combien de guinéens ont été tué ? Donc je pense que c’est du deux poids deux mesures » a dénoncé le président de la PJDD

Lire aussi  Casse des maisons à Conakry et ses environs : « Nous ne savons pas d’où est venu l’ordre », avoue Kassory

La PJDD compte très prochainement publier un document dans lequel elle proposera des solutions pour une sortie de crise en Guinée.

Abdourahmane Bah

Laisser un commentaire