Cellou Dalein Diallo et le président Bissaou Guinéen Umaro Sissoco Emballo

Dans une longue interview accordée à Jeune Afrique, le président de Guinée-Bissau Umaro Sissoco Embaló a confié que s’il était Guinéen, il allait glisser le bulletin pour Cellou Dalein Diallo, principal opposant au régime du président Alpha Condé.

« Je le soutiens, les choses sont claires. Cellou, c’est mon frère, mon candidat préféré pour la Guinée. Si j’étais Guinéen, je voterai pour lui et Alpha le sait ! », lance-t-il.

Surnommé le “Kim Jong-Un” africain selon JA, le patron du palais rouge de Bissau dit ne pas croire facilement en la réélection d’Alpha Condé à la tête de la Guinée au soir du 18 octobre prochain.

“Je ne sais pas s’il sera réélu. Ce n’est pas parce qu’un président gère le pouvoir qu’il sera reconduit. C’est Dieu qui décide. Je crois au destin, je suis un homme croyant. Les élections ne sont pas toujours linéaires. En Guinée, je pense qu’elles seront très disputées’’, croit-il. Révélant qu’il parle avec le président Alpha Condé depuis peu mais ne seront “jamais des amis”.

« Aujourd’hui, nous nous parlons, nous sommes des homologues. Nous ne serons jamais des amis, car il est allé trop loin, mais il y aura du respect et nous serons de bons voisins », assure Umaro Sissoco Embaló, 48 ans, qui doit recevoir le 24 septembre prochain de nombreux chefs d’Etat africain pour la fête nationale de son pays. Mais le président guinéen ne fait pas partie de la liste des invités.

AOB

Laisser un commentaire