Le secrétariat général des affaires religieuses réitère sa sanction contre le chroniqueur islamique Ismaël Nanfo Diaby de Kankan. Selon le patron du département des affaires religieuses, Ismaël Nanfo Diaby qui continue de faire prier ces adeptes en N’Ko reste suspendu jusqu’à nouvel ordre de toutes activités liées à la pratique de l’islam sur toute l’étendue du territoire.

Le cas Ismail Nanfo Diaby continue de défrayer la chronique dans la cité.  Malgré la mise en garde des autorités religieuses et administratives, le chroniqueur continue à diriger la prière en public en alphabet N’KO. Cette pratique est une première en islam soutient le secrétaire général des affaires religieuses. El hadj Aly Zamal Bangoura affirme que cette façon de faire est interdit.

El hadj Aly Zamal Bangoura réitère donc la sanction qui pèse sur le chroniqueur Ismail Nanfo Diaby.

«  Le département en charge des affaires religieuses a validé la décision des bureaux régionaux, sous-préfectoraux, préfectoraux de Kankan en condamnant cette attitude de Monsieur Nafo Ismael Diaby d’une part, d’autre part de l’inviter à revenir sur le bon Islam. Il a été décidé de le suspendre de toute activité religieuse pas seulement à Kankan mais sur toute l’étendue du territoire national. »

Le chroniqueur Ismail Nanfo Diaby et sa famille sont en ce moment du coté de Siguiri, a conclut le secrétaire général des affaires religieuses.

AOB

Laisser un commentaire