Le collège syndical de la société Electricité de Guinée est vent debout contre le conseil d’administration qui a pris un acte nommant des cadres au sein de la société. Ce qui est contraire à la loi selon le syndicat.  Le mouvement syndical compte déclencher une grève à partir du 14 juillet pour protester cette décision du conseil d’administration.

Alors que des négociations étaient en cours pour trouver une solution, le collège syndical d’EDG dénonce les manœuvres du conseil d’administration de la société qui nomme des cadres en toute illégalité. C’est du moins ce qu’a dit le secrétaire général du mouvement syndical. « Bientôt 6mois, nous avons commencé des discussions avec le conseil d’administration qui a falsifié le statut de notre entreprise en se taillant la part du lion pour leur permettre de recruter et envoyer les travailleurs ici. Donc on a dénoncé. Nous étions sur cette négociation au niveau du ministère et ils n’ont pas arrêtés, ils ont procédé à des nominations, nous aussi on s’oppose à ces nominations. La loi prévoit que c’est le directeur général qui doit nommer. Si c’est pour recruter, c’est lui qui doit organiser ce recrutement et non le conseil d’administration» a expliqué Ahmed Cissoko.

Le collège syndical de la société Electricité de Guinée durcit le ton et menace de déclencher une grève immédiatement.« On pensait qu’avec la négociation qui a été engagée qu’on allait se comprendre et continuer la négociation. Ils nous ont laissé en pleine négociation pour nommer et nous aussi on va en grève par rapport à ça et à partir du 14de ce mois» ajoute notre interlocuteur.

A plusieurs reprises, le mouvement syndical d’EDG a menacé de déclencher de grève mais aucune n’a été mise à exécution.

AOB pour laminute224.com

Laisser un commentaire