La dernière phase de préparation du Syli National Local ne se déroulera plus au Gabon comme annoncé précédemment, mais au Togo et au Maroc. Telle est la décision prise par l’instance dirigeante du football guinéen, suite aux sollicitations des Fédérations nationales du Togo et du Maroc pour des matches amicaux.

En effet, le Togo invite la Guinée du 2 au 5 janvier, avec au programme un match amical entre les deux sélections prévu le 4 janvier à Lomé.

Dans la même lancée, la Fédération Guinéenne de Football a donné une suite favorable à la demande de la Fédération Royale Marocaine de Football en date du 31 décembre, qui invite le Syli National Local au Maroc pour deux matches amicaux contre les Lions de l’Atlas (8 et 11 juin 2020), dans le cadre des préparatifs du CHAN.Selon le site de la Feguifoot, contrairement au stage au Gabon où les frais de séjour étaient à la charge de la Guinée, les deux dernières options ont été jugées plus intéressantes par les responsables du football guinéen, qui ne s’occuperont ainsi que du transport international.

Selon programme établi, le Syli National Local quittera Conakry le 2 Janvier pour Lomé, où il disputera un match amical le 4 contre les Eperviers du Togo, avant de s’envoler pour le Maroc le 5 janvier pour un séjour d’une semaine au Royaume chérifien, qui prendra fin le 12 janvier. Le départ de la délégation guinéenne pour le Cameroun est prévu le 13 janvier 2021.

Le Secrétariat général de la Fédération Guinéenne de Football a joué sa partition, en répondant favorablement aux sollicitations du Togo et du Maroc, tout comme le Ministère des Sports qui a ordonné l’émission des billets d’avion pour la délégation officielle guinéenne.

Lire aussi  Les joueurs du PSG souhaitent un bon Ramadan aux musulmans (vidéo)

La phase finale du CHAN se disputera du 16 janvier au 7 février 2021 au Cameroun. Le Togo et le Maroc évolueront dans le Groupe C, en compagnie du Rwanda et de l’Ouganda, tandis que la Guinée a comme adversaires, la Zambie, la Tanzanie et la Namibie (Groupe D).

Abdourahmane Bah

Laisser un commentaire