image d'illustration

Il est courant de voir ou entendre parler d’organisation de cérémonies de lecture de Coran pour dit-on implorer la paix pour le pays. Cela se passe en général dans des circonstances de tensions sociales débouchant sur des crises. Que doit – on penser de ces organisations ? Est – ce de la méprise ou de l’imposture ?

En quoi la lecture du Coran peut-elle en soi procurer la paix à la société ?

Le Saint Coran est la narration de la création et de l’organisation de l’univers par le CRÉATEUR. C’est l’illustration de l’histoire des générations passées et de leurs Prophètes. C’est en particulier la volonté exprimée du SEIGNEUR à l’Homme, de la façon de L’appréhender en tant que DIEU de miséricorde et aussi de punition. La façon de Lui obéir et de L’adorer. La façon pour l’Homme de se comporter et d’agir vis-vis de soi – même, de ses semblables, de la nature et de la création tout entière, afin de bénéficier de l’agrément promis aux vertueux, d’échapper au châtiment annoncé pour les pervers.

Le but de la révélation du Saint Coran est d’instruire, éduquer et civiliser l’humanité. A travers la préparation qui en résulte l’Homme s’aménage une existence physique, morale et spirituelle saine, qui lui permet d’abord de réaliser la paix intérieure pour soi, puis de construire et développer la paix durable avec son environnement social et physique.

Le Coran est un mode de vie, un code social. C’est une législation. La récitation assidue de la Constitution ne crée pas l’ordre dans la cité. L’ordre s’obtient par l’application correcte des dispositions constitutionnelles. De la même façon la lecture régulière du Coran n’apporte ni paix ni quiétude à la cité. C’est l’application des principes coraniques qui favorise la concorde sociale et le vivre-ensemble harmonieux.

Il est absolument illusoire de croire que les cérémonies tapageuses de lecture du Coran régulièrement organisées autour de nous apportent la paix au pays. Non ! La paix procède de la volonté commune et de l’effort soutenu à bâtir une nation unie et égalitaire, par le soutien sincère å la vérité, la promotion de la justice et de la réconciliation. La paix résulte de la volonté de vivre ensemble dans la respect de la différence des uns des autres ; le partage équitable des ressources communes.

DIEU met en garde à maints endroits du Saint Coran les personnes qui vendent Ses versets à vil prix. IL avertit en substance les communautés qu’IL ne modifie pas leur état tant qu’elles ne modifient pas ce qu’il y a en elles-mêmes. Sourate Ar’rahd / Verset 11.

Le Saint Prophète (Paix et Salut sur Lui) enseigne de son côté que nul ne se considère croyant tant qu’il n’aura pas souhaité à son prochain ce qu’il souhaite à sa propre personne.

Puisse DIEU nous disposer tous à la paix sincère.

Par Sény Facinet Sylla

Ex. Secrétaire Général Adjoint des Affaires Religieuses

Laisser un commentaire