Les étudiants Guinéens vivant en Algérie veulent rentrer au bercail pendant cette période de covid-19. Ils ont mené plusieurs démarches auprès de l’ambassade de Guinée en Algérie mais en vain. Ils sollicitent désormais l’implication du chef de l’Etat, Pr Alpha Condé.

500 Dollars , c’est le montant que les compagnies aériennes demandent à chaque étudiant pour rejoindre la Guinée seulement pour le retour. Pourtant avant le covid-19, le billet d’avion se négociait à 600dollards pour un aller-retour. Après plusieurs démarches auprès des autorités Guinéennes sans succès, la situation de ces étudiants va de mal en pis. « Il y’a beaucoup de personnes parmi nous qui sont malades. On a un ami qui est décédé à l’ambassade à cause de la maladie. Ceux qui sont malades ont peur d’aller à l’hôpital pour ne qu’on dise qu’ils sont atteints du coronavirus et qu’on les tue. Parmi nous il y’a des gens qui ont eu aussi des bourses pour aller étudier dans d’autres pays mais les passeports ont expiré et ils ne peuvent pas rejoindre ces pays » témoigne Ousmane Konaté, l’un d’eux.

Une crise de confiance existe désormais chez ces étudiants envers l’ambassade de Guinée en Algérie qu’ils accusent de manque de volonté pour faciliter leur rapatriement. Notre interlocuteur lance un appel à l’endroit du président Alpha Condé. « Nous demandons de l’aide auprès du président de la république d’avoir pitié de nous parce que du mois d’avril jusqu’au mois d’aout, l’ambassade ne fait que nous traîner. On a plus d’espoir sur eux. Nous voulons que la commission de rapatriement nous aide afin que nous rejoignions notre pays » ajoute-t-il.

Pour des précisions, des processus de rapatriement gratuit des Guinéens par le gouvernement sont actuellement en cours dans certains pays Africains comme le Sénégal.

Laisser un commentaire