Depuis le début de la saison des pluies au mois de mai dernier, la capitale guinéenne n’avait jamais enregistré une pluie aussi dévastatrice comme celle qui s’est abattue ce mercredi 19 août 2020. Plusieurs familles ont passé des heures sous la pluie, à cause des dégâts matériels qu’elle a causés par endroit.

Tout d’abord, sur le plan matériel, plusieurs maisons ont été détruites par les eaux, notamment à Sonfonia, à Nongo et à Cosa dans la commune de Ratoma. Les mêmes dégâts ont été enregistrés à Samatran, un secteur situé dans la préfecture de Dubreka, tout comme à Yimbaya dans la commune de Matoto.

Au delà de ces dégâts matériels importants marqués par des inondations par endroit, l’on déplore également plusieurs morts au cours de la journée. À Yimbaya dans la commune de Matoto, c’est un jeune élève de la 10e Année qui a été malheureusement emporté par les eaux de ruissellement, au niveau du camp Alpha Yaya Diallo.

À Sonfonia également dans la commune de Ratoma, les dégâts matériels ont causé la mort d’une femme qui, d’après certaines sources, auraient été emportée également par les eaux, après que sa maison ait été envahie par une inondation majeure.

Non loin de là, trois autres personnes auraient perdu la vie du coté de Samatran, situé dans la préfecture de Dubréka. Ces personnes qui seraient mortes de coté, auraient été victimes des dégâts matériels suite à la destruction de leurs habitations. Des informations qui restent, bien entendu, à vérifier.

AOB

Lire aussi  Incendie à Dinguiraye : plus de 300 sinistrés
annonce

Laisser un commentaire