Des manifestants à Lola

Le jeune Foromo Gbamou a été froidement assassiné par un certain N’Fa Moussa Camara dans la nuit de ce samedi à Dimanche 06 décembre au rond-point de Zagalozou  dans la commune urbaine de Lola. Cet acte inimaginable s’est produit dans les bandes de 1 heure du matin devant une boîte de nuit. Dans la matinée de ce dimanche les parents de la victime sont  descendus dans la rue de la commune pour réclamer que justice soit faite pour leur enfant. Ils sont allés vandaliser le  domicile d’un administrateur où également trois motos et une voiture ont été incendiées. 

Selon une source bien informée Foromo Gbamou  était diplômé en médecine, il aurait perdu son téléphone dans cette boîte de nuit, de recherche en recherche la victime aurait retrouvée son téléphone avec N’Fa Moussa camara , voulant lui retirer son téléphone ce dernier a prit une machette et poignards Foromo Gbamou au bas-ventre. 

« C’est un jeune diplômé en médecine au nom de Foromo Gbamou  qui a été assassiné par N’Fa Moussa, dans la nuit de ce samedi au dimanche. La  victime aurait perdue son téléphone portable de recherche en recherche, Foromo Gbamou a retrouvé son téléphone avec un certain N’Fa Moussa Camara. Donc de dispute en dispute la victime a été blessée plusieurs fois  au niveau de son bas-ventre, il a été évacué d’urgence à l’hôpital préfectoral, mais c’est  en cours de route que Foromo Gbamou a rendu l’âme » a confié cette source. 

Selon cette même source les jeunes étaient sortis tôt dans la matinée de dimanche pour barricader le rond-point de Zagalozou où l’acte s’est passé, mais ils ont été vite disperser par les agents de sécurité « Lorsque l’acte s’est produit pendant la nuit les forces de l’ordre ont pu maîtriser la situation, mais ce matin vers 7 heures 8 heures les proches de la victime ont tout d’abord barricadé le rond-point de Zagalozou avant d’aller incendiées trois motos et mettre à terre le domicile du jeune Abou Camara qui travaille à la préfecture » Nous a expliqué cette source.

Lire aussi  Macenta : Violence meurtrière qui a causé la mort d'un militaire

Il faut retenir que la situation a été vite maîtrisée par les hommes en uniforme, mais plusieurs citoyens crains  et ont la peur dans le ventre.

Jean Victorine Damey correspondants régional de laminute224.com

annonce

Laisser un commentaire