Trois jours après que l’étudiant Foromou Gbamou a été sauvagement assassiné par N’Fa Moussa Camara, les citoyens de la commune urbaine Lola ne décolère pas, au lendemain de ce meurtre plusieurs citoyens sont descendus dans la rue pour demander justice pour la victime. Les autorités à tous les niveaux appellent les parents et proches de la victime à garder le sang-froid, car selon eux justice sera faite.

Selon nos informations se nommé N’FA Moussa Camara a été mis aux arrêts par le commissariat de police de cette localité, mais cette information a été balayé d’un revers par le commissaire Elie Sanoh, il rassure que toute la lumière soit faite sur ce cas de meurtre :

 « Effectivement, il y a eu un cas de meurtre dans la nuit du 05 au 06 Décembre, nous nous sommes rendus sur le terrain mais ça trouvait que l’auteur de cet assassinat a fui, les forces de sécurité et défense, nous sommes à la recherche du coupable de ce meurtre. Alors nous avons confié les parents de ce présumé au camp de Lola pour éviter le pire, donc il a fallu l’intervention des renforts qui sont venus de Nzérékoré pour qu’on puisse canaliser les choses. Mais jusque maintenant l’auteur lui-même on ne lui ait pas d’abord mis aux arrêts » a confié le commissaire Elie Sanoh

Pour le préfet de Lola justice sera faite pour sur ce cas de l’assassinat de l’étudiant Foromo Gbamou, Sékou Touraman Diabaté appel le peuple au calme et à la retenue :

 « Je demande à la population la retenue au calme et je crois que cet appel est attendu par la population de Lola. Honnêtement depuis ma venue à Lola, j’ai trouvé tellement de contradiction même ethnique, mais pour le moment Lola demeure une ville de paix. Donc je vous assure qu’on va trouver une solution juridique au tour de ce problème, car personne ne peut se rendre justice » a précisé Sékou Touraman Diakité préfet de Lola.

Il faut enfin rappeler que l’étudiant Foromo Gbamou a été froidement assassiné par N’FA Moussa Camara dans la nuit du samedi à Dimanche, la victime aurait reproché à son bourreau d’avoir volé son téléphone dans une boite de nuit, donc N’Fa Moussa s’est servi d’une machette pour poignarder à plusieurs coups Foromo Gbamou.

Jean Victorine Damey correspondant régional de laminute224.com   

Laisser un commentaire