L’union pour la défense des consommateurs de Guinée s’insurge contre la violation des droits des consommateurs guinéens pour les sociétés de téléphonie opérant en Guinée. Cette structure dénonce une facturation opaque des données DATA et de l’internet. MBany Sidibé, président de l’ONG est très remonté contre l’arnaque que subisse les consommateurs guinéens. Il pointe un doigt accusateur contre l’ARPT, autorité de régulation des postes et télécommunications.

«  Depuis le lundi passé, nous avons adressé un courrier au ministère des postes et télécommunications et à l’ARPT. Nos plateformes revendicatives tournent autour de 3 points notamment :

  • Fixer la consommation en fonction du prix du kilo octet c’est-à-dire le prix unitaire du kilo octet, du mega octet, du giga octet ou du bite et ce, conformément à l’unité monétaire de la Guinée.
  • Mettre à la disposition des consommateurs des moyens de vérification de leur consommation. Aujourd’hui si vous vous connectez avec l’internet. Vous finissez votre pass, il n’ya pas de messages qui vous expliquent comment vous avez consommé votre pass internet, qu’est ce que vous avez consommé, combien vous reste.  Nous avons exigé comme l’appel, quand vous consommez, qu’on vous envoie un message automatique qui vous explique qu’est ce que vous avez consommé, combien vous reste… » expliqueMBany Sidibé joint au téléphone par la redaction de laminute224.com ce samedi 1er août 2020.

Face au calvaire des consommateurs guinéens, l’union pour la défense des consommateurs de Guinée ne compte pas croiser les bras. Selon le président de la structure, une série d’activités sera déroulée dans les prochains jours pour contraindre les opérateurs de téléphonies de revenir à la raison. Le 03 aout 2020, il y aura une journée de boycott de tous les réseaux téléphoniques pour montrer le mécontentement des consommateurs selon Mbany Sidibé qui ajoute que le 17 aout 2020, il y aura un boycott contre le réseau orange et en septembre des sit-in seront organisés devant le ministère des postes et télécommunications et l’ARPT.

Amadou Oury Toulel BALDE.  

Laisser un commentaire