Porté disparu depuis jeudi 3 septembre 2020, le leader du mouvement Génération consciente de Macenta vient d’être retrouvé à Kankan.

Selon un nos informations, une fois dans les mains de ses ravisseurs, Antoine Béavogui a été conduit en état d’inconscience, à bord d’un pickup non immatriculé, dans un village situé à 15 kilomètres de Kankan avant d’être relâché dans la nuit du lundi à mardi 8 septembre 2020.

«Antoine a été retrouvé aujourd’hui par un de nos amis qui s’appelle Souleymane Kourouma. Il l’aurait intercepté à Kankan. C’est avec lui, il a échangé et celui-ci m’a appelé directement pour me dire effectivement avoir retrouvé Antoine. Nous avons envoyé par orange money son transport pour qu’il puisse retourner », a affirmé Mamadi Onivogui, leader du mouvement ELAZOLOGA.

« Il a été très intimidé, selon ses explications, il partait vers Bamala après la manifestation. C’est en partant qu’il a trouvé un pick-up dans lequel se trouvaient des personnes mais qui n’étaient pas en uniforme. Ces personnes l’ont interpellé en lui posant des questions sur le mouvement. C’est dans cette conversation, ils sont restés. Il a perdu conscience. Il ne sait pas s’il a été gazé. Il s’est finalement retrouvé conscient à Kankan, dans un village situé à 15 km de la ville », indique Dr Onivogui.

Le jeudi 3 septembre 2020, des jeunes du mouvement la Génération consciente de Macenta avaient organisé une manifestation pour réclamer la réhabilitation des voiries urbaines de la préfecture qui se trouvent dans un état de défectuosité très poussé. Une dégradation qui ne laisse pas indifférentes les populations de la localité particulièrement les jeunes.

Lire aussi  Labé: le gouverneur s'exprime sur la fermeture des frontières

AOB

Laisser un commentaire