Malgré la présence des émissaires du pouvoir à Siguiri pour tenter d’étouffer dans l’œuf les ardeurs des manifestants, la colère de ceux-ci a éclaté ce mardi 14 juillet 2020. Ils sont sortis dans les rues pour réclamer des routes, une meilleure desserte en courant de l’eau. Les manifestants de Siguiri (capitale du RPG) disent clairement qu’ils sont contre le troisième mandat.

Des émissaires comme le ministre des Mines et de la Géologie Abdoulaye Magassouba et l’intervention de certaines notabilités de la ville de Siguiri n’ont pas cassé l’élan des manifestants.

Le régime est-il aux abois ? Bien malin qui saura répondre à cette interrogation. Mais ce qui est sûr, cette partie de la Guinée était indifférente à toute contestation depuis 2010, la première investiture du champion du RPG.

AOB

Laisser un commentaire