Ils annoncent la création d’un Comité national pour le salut du peuple et assurent que tous les accords internationaux seront respectés. Le président malien Ibrahim Boubacar Keita a annoncé cette nuit sa démission et la dissolution du Parlement suite à son arrestation plus tôt dans la journée par des soldats mutins.

Lire aussi  Polémique sur la fin du mandat présidentiel au Bénin: l’opposition appelle à la mobilisation

Laisser un commentaire