Manifestations à Dinguiraye: des manifestants exigent le départ du préfet

Dinguiraye a été secoué ce mardi 08 décembre 2020 par une manifestation de plusieurs citoyens qui dénoncent la mauvaise gestion du premier responsable de la préfecture. Les populations l’accusent de détournement de fonds.

Les manifestants qui ont été pourchassés par les forces de l’ordre exigent désormais le départ du préfet, le commandant Mamadou Lamarana Diallo. Ce dernier est accusé d’avoir détourné l’argent du FODEL (Fond de développement économique local). L’enveloppe qui s’évaluerait à hauteur de 12 milliards de francs guinéens, aurait été payé par les sociétés minières évoluant dans la zone. Fodé Mamady Cissé, représentant des associations de jeunesse au sein du FODEL revient sur les faits qui ont amené les citoyens à descendre dans la rue :

 » Nous avons adressé un courrier à la mairie de Dinguiraye demandant une autorisation de manifestation pacifique à la date de ce mardi 8 décembre 2020. C’est une manifestation apolitique à caractère social et qui vise à sauvegarder l’intérêt général de Dinguiraye et du tissu social. La mairie elle-même a autorisé et s’est associée à nous pour les préparatifs de cette manifestation qui vise à demander des comptes au préfet de Dinguiraye.

Nous lui reprochons une mauvaise gestion de 44 milliards GNF que la société minière a versée.

D’abord, il a dilapidé 32 milliards jusqu’en 2019. Après l’installation du FODEL, la gestion est opaque à ce niveau. Personne n’est associé, c’est le préfet qui paye des motos qu’il donne de force aux communes et finance l’aménagement de la plaine de BAMBALY, selon lui à hauteur d’un milliards 800 millions GNF. Même une mesure de riz n’a été récoltée. L’entrepreneur qui a eu le contrat dit qu’il a monté un dossier d’1 milliards 300 millions. Le préfet contre signe, il fait une surfacturation et augmente 500 millions. Où nous allons avec ça ?

L’argent qui sortait à Léro, le préfet et le directeur du PLAN font du marché gré à gré. Le préfet m’accuse moi-même d’être entrepreneur en disant que j’ai signé beaucoup de contrats avec la SMD (société minière de Dinguiraye), alors que moi je suis un jeune diplômé au chômage. J’ai ouvert une boutique où je me débrouille. Nous allons continuer à manifester jusqu’à la satisfaction de notre revendication. Parce que c’est un droit constitutionnel. Je vous promets que le préfet ne va pas passer la nuit ici ».

Ces derniers temps, la relation entre le préfet et certains citoyens de la préfecture s’est complètement dégradée. Commandant Mamadou Lamarana Diallo les accuse à son tour d’être ingérables et de chasser tous les préfets qui manifestent la volonté de mettre de la rigueur dans la gestion de la préfecture.

AOB