Comme un couperet, le verdict est tombé ce lundi dans l’affaire qui oppose le ministère public et Mamadi Condé. Le bloggeur et militant de l’UFDG, Madic 100 frontières vient d’être condamné à 5 ans de prison ferme par le tribunal de première instance de Dixinn. Mamadi condé, détenu depuis plusieurs semaines à la maison centrale de Conakry, a été reconnu coupable des faits de « menaces, injures, atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation, xénophobie et incitation à la révolte ».

Lire aussi  Détournement : le gouverneur de la banque centrale coincé, le procureur près le TPI de Kaloum tenterait-il de lui sauver ?
annonce

Laisser un commentaire