Beaucoup de restaurants et autres lieux de loisirs continueraient à dérouler leur programme sans s’inquiéter l’état d’urgence sanitaire. La direction générale de la police dit avoir constaté cet état de fait et menace de se mettre devant qui quiconque qui violerait la mesure.

Dans un communiqué publié sur la page Facebook du département de la sécurité, la direction générale de la police dit avoir constaté « avec amertume que des tenanciers de bars et autres gérants de maquis et restaurants reçoivent délibérément du public dans leurs installations en violation flagrante des mesures d’urgence sanitaire ».

Face à la situation, les autorités indique prendre acte et annoncent « des dispositions rigoureuses légales en la matière qui entreront en vigueur à compter de ce jour Mardi 04 Août 2020 ». La direction générale de la police nationale (DGPN) assure que « désormais que tout gérant ou tenancier de bars, maquis ou restaurants qui ouvrira ses installations au public sera interpellé et déféré devant les tribunaux conformément aux dispositions du code pénal dans son article 881 et du code de la santé dans ses articles 159 et suivants ».Elle invite en conséquence les citoyens au respect des mesures d’urgence sanitaire et à la compréhension.

La rédaction

Laisser un commentaire