Rencontre Al Ahly et Bayern

Largement dominé par le Bayern Munich et rapidement mené au score, Al Ahly a concédé une défaite logique (0-2) ce lundi en demi-finales du Mondial des clubs. Mais les champions d’Afrique, plus intéressants en seconde pério
Pas de miracle pour Al Ahly. Alors qu’il avait l’occasion de devenir le 3e club africain à atteindre la finale du Mondial des clubs après le TP Mazembe (2010) et le Raja Casablanca (2013), le vainqueur de la dernière Ligue des champions africaine s’est logiquement incliné face au Bayern Munich (0-2) ce lundi en demi-finales à Doha, au Qatar.

D’entrée, on assisait à une physionomie certes attendue mais peut-être pas dans de telles proportions, tant les Egyptiens, incapables d’enchaîner plus de deux passes, étaient acculés dans leurs 30 derniers mètres par les hommes d’Hansi Flick. Pas toujours très serein dans ses prises de balle peu académiques, à l’image de cette sortie en catastrophe dans les pieds de Coman, El-Shenawy ne rassurait pas la défense cairote qui tremblait sur une tête de Gnabry qui passait au-dessus.
Au bord de la rupture, les Diables Rouges pliaient logiquement sur un centre qui traversait la surface pour trouver Gnabry qui remisait vers Lewandowski, qui n’avait plus qu’à faire parler ses talents de finisseur (0-1, 17e). Après quelques minutes de flottement où on n’était pas loin du 2-0, les hommes de Pitso Mosimane, soutenus par un stade acquis à leur cause, parvenaient enfin à franchir la ligne médiane et à proposer quelque chose offensivement, mais Taher était repris puis Neuer captait sans trop de difficultés sa tête trop molle.

Lire aussi  Les joueurs du PSG souhaitent un bon Ramadan aux musulmans (vidéo)

Malgré la sortie sur blessure de Maaloul, les Egyptiens allaient un peu mieux dans le jeu, mais tremblaient sur un tir de Roca, capté par El-Shenawy, et surtout sur la passe de Kimmich pour Lewandowski, devancé in extremis par la sortie décisive du portier cairote. Après une ultime frayeur sur un coup franc de Kimmich repoussé par le gardien, l’arbitre sifflait la mi-temps. Ce 1-0 représentait alors un moindre mal pour Al Ahly tant son adversaire avait dominé le premier acte.

Malgré des occasions toujours en faveur du Bayern, qui manquait de réalisme dans la surface adverse, les champions d’Afrique réussisaient enfin à se montrer davantage offensivement en seconde période avec plusieurs contres qu’ils ne parvenaient toutefois pas à conclure. Après une grosse occasion pour Müller, un centre détourné en catastrophe par Ashraf, pas loin de marquer contre son camp, ou encore cette tête de Choupo-Moting sur El-Shenawy, les Roten remettaient toutefois un coup de pression dans le dernier quart d’heure et Lewandowski, complètement esseulé, en profitait pour signer un doublé et plier ce match, de la tête sur un centre de Sané (0-2, 87e).

65% de possession à 35, 23 tirs à 5 : la marche était tout simplement trop haute pour les Egyptiens qui tenteront de terminer sur une meilleure note jeudi à l’occasion du match pour la 3e place face aux Brésiliens de Palmeiras, un adversaire plus à leur taille.

Abdourahmane Bah

Laisser un commentaire