Le phénomène de viol sur les fillettes prend une proportion très inquiétante dans la ville de Nzérékoré, la plus grande agglomération de la région du sud. C’est dans ce contexte d’insécurité des jeunes filles en répétition que trois violeurs sur mineures viennent de tomber dans le filet des agents de l’Office de protection des genres et mœurs de Nzérékoré.  Ils ont été présentés aux autorités locales et aux hommes de médias ce mercredi 20 janvier 2021, au commissariat central de police de Nzérékoré.

 Ces trois violeurs sont reprochés par les agents de l’OPROGEM pour viol répéter sur mineures, jusqu’à ce que l’une des deux filles tombe enceinte.

Capitaine Michel Kolié est le chef de brigade de l’Office de protection des genres et mœurs nous explique comment ces trois violeurs ont pu abuser de leurs victimes :

 « Nous venons d’arrêter ici trois personnes qui ont commis deux cas de viols sur des mineures de 12 à 14 ans. La première s’appelle Laye Condé allias Conda, logé dans la concession de sa victime, cette fillette de 12 ans revenue de l’école un jour allias Conda lui a mis en commission pour aller lui chercher la cigarette, la petite de retour allias Conda lui a tiré dans sa chambre et il a mis le mouchoir dans la bouche, et il abusé d’elle pour la première fois mais elle n’a pas été menacé, elle a pris de peur elle n’a pas informé ces parents.  Et deuxième la fille partait dans la douche et Conda lui a suivi, et il a encore abusé d’elle.  Alors Conda est poursuivi de viol sur une mineure de 12 ans suivi de grossesse. Le nommé Cheick Léno a abusé d’une fille de 14 ans venue nouvellement de Kouroussa, elle était venue rester auprès des enfants de sa sœurs. Le 18 Novembre 2020, la fillette en partance pour les achats, Léno l’appela et la proposa d’aller chez lui ; la fille accepta et elle va avec Léno chez lui, où elle passera 1 mois 17 Jours enfermée chez Léno, donc un jour la fille s’est échappée, et c’est en ce moment qu’elle est sortie sur la route, et elle a rencontré avec Amara Kourouma qui est un taximètre pour se confier à lui mais malheureusement Amara aussi à envoyer la fille et elle a passé 9 jours enfermés chez lui. Et la fille a fui pour une deuxième fois c’est en ce moment que sa sœur lui a retrouvé ici au grand marché. Pendant ce temps sa trouvait que Cheick était déjà arrêté » a expliqué capitaine Michel Kolié chef brigade de l’OPROGEM.

Aux dires du capitaine Michel toutes les dispositions légales sont prises pour le bon déroulement du dossier :

« Toute de suite, ils seront transférés devant la justice pour le jugement conformément aux dispositions de la loi » a précisé capitaine Michel Kolié

Jean Victorine Damey pour laminute224.com

Laisser un commentaire