Albert Delamou, maire de N'Zérékoré

Après deux ans passés à la tête de la mairie de la commune urbaine de N’zérékoré, le bilan de Moriba Albert Delamou reste mitigé par les citoyens de Nzérékoré. Le maire a pris la destinée de la commune urbaine le   15 Octobre 2018, après avoir été élu lors des élections communales.

En prenant la fonction, le maire a promis la réalisation de beaucoup d’activités dans sa juridiction, comme le désenclavement de certains quartiers, l’électrification de la commune urbaine. Mais malheureusement aucune de ses activités n’a été réalisée.

Plusieurs citoyens sont partagés entre la déception et la satisfaction sur   le bilan du locataire de la villa de la ville :

 « Le bilan de l’équipe actuelle de la mairie est un bilan mitigé, l’équipe a le pouvoir mais elle n’a pas l’autorité. Chaque fois qu’elle prenne une décision, et la décision n’est pas suivie et elle n’est pas appliquée. On a une réaction, il y a de l’insécurité et l’obscurité à Zaly. Le projet d’éclairage de la ville n’a pas abouti et malheureusement les panneaux solaires ne fonctionnent pas » a fait éclater sa colère ce citoyen.

Pour cet autre citoyen, l’infrastructure routière reste le gros problème des zérékokas :

« Pour le moment il n’y a aucun bilan positif, les routes qui rentrent dans les quartiers il y a tellement de poussières, et les routes sont trop dégradées. Tout ce que cette équipe a pu faire et que ça marche c’est le déguerpissement des personnes au rond-point du grand marché » a laissé entendre ce citoyen.

Interrogé par nos confrères de la radio Espace forêt sur la question, le maire Moriba Albert Delamou a expliqué cette dégradation des principaux axes routiers par la covid-19 et que les budgets qui ont été alloués pour l’entretien des routes ne viennent plus. Ces budgets sont directement orientés dans la lutte contre cette pandémie :

« L’année dernière nous avons fait des routes, mais vous saviez chaque année à sa réalité. Cette année par exemple avec le covid-19, nous n’avons aucune rentrée c’est pas la faute aux citoyens, ni au gouvernement, ni à la commune. Parce que c’est une épidémie qui nous ai tombée dessus, les recettes ne sont pas là on peut pas faire les routes, parce-que d’où l’argent vient, tous cet argent est drainé pour la lutte contre la covid-19, il faudrait que les populations comprennent cela » s’est justifié Moriba Albert Delamou, maire de la commune urbaine de Nzérékoré.

Par Jean Victorine Damey,  correspondant régional de laminute224.com 

Laisser un commentaire