Une route à N'Zérékoré

A quelques jours de la fin d’année les accidents de circulation prennent une proportion très inquiétante dans la plus grande agglomération de la région forestière. Selon nos informations la majorité des cas d’accidents sont signalés dans le rang des taxi-motards.

A en croire le commissaire Charles Morio Kourouma au cours de cette année, ils ont enregistré plus de 228 cas d’accidents de la circulation, dont 4 morts dans la circulation :

« Cette année qui tend vers sa fin nous avons enregistré 228 cas d’accident de la circulation routière, dont 4 cas de morts, le nombre de blessés graves il y a n’a eu 27, nombre de cas de blessées il y n’a eu 64, le nombre de cas avec dégâts matériels 06, et enfin motos contre motos il y a 26 cas, ce qui nous donne les 228 cas d’accidents de circulation routière » a expliqué Charles Morio Kourouma, le commissaire adjoint de la police routière.

Toujours selon cet officier de police c’est la non maitrise des engins et le mépris des codes de de la route sont les principales causes de ces différents accidents de la route :

« Nous avons enregistré 15 cas d’infractions qui ont été à l’origine de ces accidents, la règle de priorité de droit, le changement de direction sans précaution, les règles de distances de sécurité » a précisé le commissaire.

Plus loin le capitaine Charles Morio a indexé les taxi-motards d’être à la base de ces différents accidents dans la capitale de la région forestière, selon lui ces motards pilotent leurs engins comme ils veulent :

« Les taxi-motards sont très mal organisés, parce-que c’est les gens qui ne respectent pas les règlementations qui sont mises en liberté. Malgré tous ces ateliers que nous faisons avec eux, les syndicats taxi-motards. Cette réglementation n’est pas mise en application à 100%. Nous avons du mal à circonscrire à ce problème » a laissé entendre le capitaine Charles Morio Kourouma.

Lire aussi  Pourquoi le prix du pain est toujours à la hausse ?

Il faut retenir que les cas d’accidents de la circulation routière sont signalés du jour au lendemain dans la ville de N’Zérékoré.

Jean Victorine Damey correspond régional de laminute224.com

Laisser un commentaire