Les enseignants de l’université de N’Zérékoré ont respecté le mot d’ordre de grève générale et illimitée de la SNAESRS en boycottant les cours ce vendredi 22 Janvier 2021. Le syndicat national autonome de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique exige du gouvernement le paiement de leurs arriérés de salaires et des primes d’incitation.

Les étudiants sont mécontents de cette nouvelle grève qui est déclenchée au sein des universités publiques du pays. Les étudiants l’université de NZérékoré exigent du gouvernement l’ouverture d’un couloir de dialogue pour amener les enseignants à reprendre les chemins de l’université :

« Je suis déçu de cette nouvelle grève des enseignants. A mon arrivé dans la cour, il y a un ami qui m’a informé, qu’il n’y a pas cours, que les profs sont en grève. Je pense que cette nouvelle grève n’est pas bonne pour nous, il faudrait que l’État vienne en aide pour négocier avec ces profs, car on a chômé beaucoup de cours » a confié cet étudiant.

Hélène Haba, déplore cette nouvelle grève et demande au gouvernement l’ouverture d’un dialogue sincère et franc entre ‘État et ces enseignants :

 » Je suis venue et mes amies m’ont dit qu’il n’y a pas cours. Ça me fait très mal. Je demande à l’État pourqu’il puisse payer nos enseignants et qu’on reprenne les cours » a déploré Hélène Haba.

Moriba I Haba le secrétaire de la branche syndicale de l’université de NZérékoré, revient sur les motifs de ce boycotte des salles de classes par ces collègues enseignants :

« Les enseignants ont abandonné les cours, nous resterons à la maison jusqu’à ce que l’État paye nos arriérés Régis, des prime d’incitation du mois de septembre, octobre novembre et décembre. Et nous demandons au gouvernement d’ajouter ces primes sur nos salaires et nous demandons de payer les frais de formation des formateurs » a confié Moriba I Haba.

Il faut enfin retenir que les enseignants ne comptent pas lâché prise jusqu’à la satisfaction de leurs exigences.

Jean Victorine Damey correspondant régional de laminute224.com

Laisser un commentaire