Des élèves à N'zérékoré

La grève déclenchée sur toute l’étendue du territoire national par le syndical national de l’éducation, n’était pas suivie dans la capitale de la région, ce lundi 25 décembre 2021, mais certaines villes de l’intérieure du pays ont respecté le mot d’ordre de grève générale. 

Selon nos informations, au cours d’une réunion qui s’est tenue à Komou à plus de 2 km de Nzérékoré, les 143 administrateurs des différents établissements pré-universitaires de la préfecture de NZérékoré, se disent oubliés par le gouvernement dans le paiement des primes d’incitation.  Et que leurs subordonnés reçoivent leurs primes depuis le mois de Janvier 2020. Alors ils donnent un ultimatum 48 heures au gouvernement pourvu que leur situation soit prise en charge, Sinon au cas échéant, Ils seront dans l’obligation de bouder les salles de classes.

« Nous administrateurs scolaires, non pris en compte dans le paiement des primes d’incitation, dans la préfecture de N’zérékoré, sollicitons notre prise en charge effective avec un rappel de 9 mois. Du mois de janvier à septembre 2020. Le cas échéant, nous menaçons d’arrêter toutes activités pédagogiques et administratives dans la préfecture de Nzérékoré d’ici 48h délai de rigueur. Sachez que les administrateurs scolaires sont les premiers à l’école et les derniers à quitter. De ce fait, il est inconcevable qu’ils soient privés de cette prime », a confié leur porte-parole Zaoro Niéba.

Plus loin, il indique que cette situation concerne toutes les 10 sous-préfecture de la préfecture de N’Zérékoré « Cette situation est observée dans les différentes sous-préfectures de NZérékoré » a conclut Zaoro Niéba.

Lire aussi  Éducation : Un recrutement d'enseignants en perspective au MEN-A

Jean Victorine Damey correspondant régional de laminute224.com

annonce

Laisser un commentaire