Obsèques du patriarche de N'Zérékoré

Les citoyens de la capitale de Nzérékoré ont rendu ce lundi 21 décembre 2020, leur dernier hommage au vénéré patriarche Molou Holomou Hazaly Zogbelemou décédé le 02 décembre dernier par suite d’une longue maladie à Conakry. Le corps de cette autorité morale était exposé à la place des Martyrs où les autorités à tous les niveaux ont rendu un vibrant hommage. Cet obsèque était placé sous la présidence de l’honorable Amadou Damaro Camara président de l’Assemblée nationale, qui était venu représenter le président Alpha Condé. L’honorable Amadou a été accompagné de plusieurs ministres et directeurs généraux ressortissants de la région forestière.

Selon El. Hadj Aboubacar Koly Kourouma Junior conseiller de la coordination forestière de Conakry le patriarche était un patriote et homme de paix : 

« Posons-nous la question de savoir qui était Molou Holomou Hazaly? Nous répondons tout court il était un patriote, un combattant et un croyant. Il n’était ni kpelè, ni Manon,ni konon ni koniaké. Il était le gardien des valeurs ancestrales » a laissé entendre El. Hadji Aboubacar.

Prenant la parole au nom du président de la République le président l’honorable Amadou Damaro Camara a magnifié les qualités du patriarche, qui selon lui le patriarche a tout donné pour la paix dans la région :

« Je viens au nom du président de la République, célébré avec vous pas la mort d’un homme mais la vie d’un symbole, dans cette masse aujourd’hui il y a des musulmans, des chrétiens et des animistes. Ce n’est pas les obsèques d’un chrétien, d’un musulman ou d’un animiste, nous célébrons une communauté idée, une communauté d’intérêts, une communauté de vivre ensemble, c’est ça le souci du président. Avant l’arrivée de l’islam et du christianisme, les communautés ont vécu ensemble vivaient ensemble ici dans la région forestière. Notre vie en commun doit survivre à ces différences, cette diversité qui fait en fait la richesse de cette région. Le message du chef de l’État est celui-ci qu’on se ressaisir de ce décès. C’est à l’occasion de ces grands décès que les grands conflits sont résolus, que des grandes querelles sont terminées que l’histoire est dite qu’on se connaisse mieux, c’est ça le sens de cette cérémonie » a confié Amadou Damaro Camara.

Lire aussi  Pourquoi le prix du pain est toujours à la hausse ?

Après le symposium le corps du patriarche a enfin été remis à la famille pour où il a été enterré ce lundi 21 décembre 2020 au cimetière familial, une cérémonie de prière sera organisée ce mardi au domicile du patriarche.

Il faut retenir que les sept sages de la région forestière étaient tous venus pour ces obsèques de cet homme de paix.

Jean Victorine Damey pour laminute224.com

Laisser un commentaire