Général Bafoé

Un policier a été tué par balle ce lundi 30 Novembre 2020 au carrefour Wanindara marché sur l’axe Le Prince. Les agents de la police seraient victimes d’une attaque armée par des individus non identifiés. Le ministre de la Sécurité dénonce des actes terroristes.

Ce qui arrive à la police nationale ces derniers temps souligne le directeur général de la police nationale est désolant.

Après le dernier mouvement politique, un agent de la direction centrale de la compagnie mobile d’intervention et de sécurité aurait été victime d’une attaque armée à Lansanayah plateau.

Ce garde de corps aurait reçu une balle à son abdomen et ce dernier est alité à l’hôpital.  Samedi 28 Novembre dernier c’est la CMIS numéro 4 posté entre la T7 et T8 qui a échu de tire de balles réelles a indiqué Ansoumane Bafoé CAMARA.

Ce lundi 30 Décembre 2020, ce sont les agents postés au carrefour Wanindara marché sur l’axe Le Prince qui ont été également attaqués. C’est la troisième attaque à quelques semaines orchestrée sur les agents de la police. Mais c’est ce dernier cas a suscité une grande inquiétude chez la Direction générale de la police nationale.

Le Directeur général a dans une conférence de presse tenu à cet effet affirmé que ces agents ont été attaqués par un groupe d’individus armés.  Ansoumane CAMARA alias Bafoé a indiqué que ces individus ont subitement ouvert le feu avec des armes de calibre 12.

Trois agents sont directement blessés. L’un a son pied fracturé et l’autre la cheville coupée et le dernier est blessé sur la tête.

Lire aussi  Guinée: Alpha Condé tel qu’il est et non tel que Tibou Kamara le présente aujourd’hui

Un jeune brigadier sera abattu dans cette circonstance selon le Directeur général de la police par une arme PMAK.  Sa mort à Wanindara a rapidement réuni en urgence la direction générale de la police nationale et le ministre de la sécurité et de la protection civile a qualifié des actes terroristes.

Un véhicule des agents a été endommagé par plusieurs balles précise le DG, qui souligne que l’impact des balles sur l’engin prouve que l’attaque n’est pas orchestrée par un professionnel. Bafoé dénonce de opérations dans le but de décourager la police et promet que les coupables de actes seront traqués et traduit en justice.

Yacine DIALLO

Laisser un commentaire