Me Salif Béavogui

Le collectif des avocats du FNDC dénonce les arrestations arbitraires répétitives que ses clients font souvent l’objet. Maitre Salifou Béavogui dénonce la non-comparution d’Aboubacar Fabou Camara, directeur de la Police Judiciaire et le commandant de brigade de répression et d’intervention Mohamed Lamine Simakan et demande à la justice de faire respecter la loi.

Dans les différents centres de détention du pays, nombreux sont des membres ou militants du front national pour la défense de la constitution qui croupissent en prison.

La dernière arrestation date du 29 septembre 2020 en marge de la journée de manifestation appelée par le FNDC à Conakry. Il s’agit du responsable de la mobilisation du front anti troisième mandat Foniké Menguè.

Maitre Salifou Beavogui, ces arrestations ne sont que des intimidations pour les empêcher à exprimer leurs opinions politiques.  » Nous avons beaucoup de nos clients dans les différentes prisons du pays. Et nous estimons qu’ils sont arrêtés arbitrairement », affirme t-il

Un mandat d’arrêt a été déposé contre Aboubacar Fabou Camara, directeur de la Police Judiciaire et le commandant de brigade de répression et d’intervention Mohamed Lamine Simakan. Maitre Salifou Beavogui demande à la justice de faire appliquer la loi. « le collectif des avocats du FNDC est catégorie là-dessus. Nous demandons à la justice de faire son travail. Personne n’est au-dessus de la loi », indique-t-il.

Le collectif des avocats du FNDC assure qu’ils sont à pied d’œuvre dans toutes les juridictions du pays pour obtenir la liberté de leurs clients.

Abdourahmane Bah

Laisser un commentaire