Image d'illustration: Jeunesse CEDEAO


Les émissaires de l’Union Africaine, de la CEDEAO, et les Nations Unies, se disent satisfaits de leur rencontre avec tous les acteurs du processus électoral en Guinée. Ce vendredi 02 Septembre 2020, la mission conjointe a achevé sa mission de deux jours à Conakry pour tenter de désamorcer la crise qui mine cette élection présidentielle.

Apres la consultation avec les acteurs impliqués dans le scrutin du 18 Octobre, la mission a indiqué que les autorités guinéennes ont fourni des d’efforts pour l’organisation d’une élection crédible.

Dans leur compte rendu, la mission a touché le point de litigieux de ce processus électoral qui est le fichier. Les émissaires ont exprimé leur satisfaction également sur l’audit du fichier électoral.

Pour eux, le travail effectué par les experts de la CEDEAO permettra d‘organiser une élection fiables. Elle a annoncé qu’elle va déployer des observateurs pour surveiller le scrutin du 18 Octobre prochain.

Même si la mission est satisfaites des ses rencontres avec les différents acteurs du processus électoral, elle a exprimé sa préoccupation sur le manque de confiance entre les acteurs politiques.

Les émissaires de l’Union Africaine, de la CEDEAO, et les Nations Unies ont condamné les discours qui alimentent des violences pendant ce processus et déconseille les candidats de publier les résultats du vote avant la CENI.

Des violences ont été enregistrées dans plusieurs localités du pays ces derniers temps entre des militants des différents candidats notamment. La mission a exhorté aux autorités de d’identifier afin de poursuivre les responsables en justice.

Les émissaires ont aussi invité les forces de l’ordre à plus de responsabilité dans cette élection.

Lire aussi  Éventuelle hausse du prix du carburant: le FNDC invite le peuple à le refuser

La mission souhaite une élection crédible et apaisée. Elle demande le respect des droits de l’homme et invite les autorités à sécuriser le processus électoral.
Yacine DIALLO

Laisser un commentaire