La rentrée Scolaire au courant de cette année 2020-2021 est prévue le 16 Novembre 2020 sur toute l’étendue du territoire Guinéen.
C’est pourquoi, les responsables des écoles publiques et privées s’activent dans ce sens afin de respecter ce délai.

Si dans beaucoup d’écoles, les préparatifs sont presque arrivés à terme, beaucoup de parents d’élèves eux, plaident pour un report dû à la situation actuelle qu’ils vivent.
Thierno Saidou Barry, parent de 4 élèves dit être inquiet :
 » j’ai 4 enfants et le plus âgé fait la 11ème année. Depuis que la Covid-19 est venue en Guinée, je n’ai pas travaillé de façon normale. Ma femme qui a une boutique à Cosa ne l’ouvre presque pas depuis que ces mouvements politiques ont commencé. 2 de mes enfants étudient au privé, et là bas, même les frais de réinscription coûtent cher à plus forte raison la mensualité. Comme les choses commencent à se calmer, je demande donc à l’Etat de repousser cette date afin que nous soyons mieux préparés parce qu’actuellement nous n’avons rien . Même avoir le manger est un casse-tête pour nous » a-t-il laissé entendre.

Sous couvert d’anonymat, cet autre parent d’élève en même temps enseignant dans une école privée de la place pense qu’ouvrir les classes en milieu de mois est une perte pour les parents. C’est pourquoi, il demande à l’Etat de revoir sa copie.
N’ayant pas été payé par son fondateur les 3 mois qu’il a fait à la maison au moment du Covid , Il affirme que même avoir sa dépense est difficile.

Pour lui, l’Etat doit non seulement repousser la date mais aussi inviter les fondateurs des écoles privées à être responsables dans ce qu’ils font.
« Nous avons donc les oreilles tendues vers les autorités » conclut-il.

Kadiatou Bassarta Baldé

Laisser un commentaire