Elhadj Cellou Dalein Diallo, président de l'UFDG

Le président de l’UFDG et candidat à la présidentielle du 18 octobre, a signé son retour en Guinée vendredi, 25 septembre 2020, après une longue tournée l’ayant conduit dans plusieurs pays de la CEDEAO. Arrivé à l’aéroport international de Conakry, Gbessia vers la soirée, c’est seulement à 20 heures 35 minutes que le président de l’UFDG a pu regagner son domicile privé, à Dixinn. Elhadj Cellou Dalein Diallo a tenu deux promesses. Une à l’endroit du président Alpha Condé :

« Malgré tous les crimes qu’il a commis, malgré toute la corruption qu’il a suscité et entretenu, nous allons faire de lui un ancien président avec tous les honneurs et les avantages qui sont dus. Parce que notre souci est de réconcilier les guinéens« .

Et l’autre promesse c’est à l’endroit des habitants de la Haute Guinée, réputés être acquis à la cause du Chef de l’Etat et candidat du RPG-arc-en-ciel.

« Je suis un homme comblé par cette réception extraordinaire. Je m’attendais à être reçu ; mais, pas avec une manifestation d’une telle ampleur. Donc, ça me rassure quant à l’issue de l’échéance du 18 octobre 2020. J’étais en contact permanent pendant mon absence avec les jeunes de la Haute Guinée, nomment ceux de Kankan. Et, j’ai tenu par téléphone plusieurs meetings. Ils m’ont rassuré de leur détermination à voter pour moi.

Et, je leur ai dit que ce serait de me donner une grande opportunité d’achever le travail que j’ai commencé sous le mandat du général Lansana Conté parce que j’ai réalisé pas mal d’infrastructures en Haute Guinée : la route Kouroussa-Kankan avec le pont sur le Niger à Yirikiri. Il y avait là-bas un bac très contraignant pour les usagers de la route. La route Kankan-Kourémalé avec deux ouvrages de franchissement les plus importants. Le pont sur le Niger à Djélibakoro (un pont de 500m) qui sera pour toujours le plus grand ouvrage de franchissement en Guinée. Et puis, il y a le pont sur le Niger à Tinkisso. Là aussi, il y avait un bac qui était très contraignant pour les usagers de la route. Alors, je leur ai dit qu’en votant pour moi massivement comme ils l’ont promis, ils vont me donner l’opportunité d’achever le désenclavement de la Haute Guinée.

Mais, j’avais déjà identifié un projet important, c’est le projet Odjéné-Mandiana-Kankan. La Banque Africaine de Développement (BAD) avait accepté d’être le chef de file pour le financement de ce projet. Et bien entendu, je vais m’atteler à la réalisation de ce projet. Il y a le pont entre Mandiana et Siguiri, à Djalakoro, que j’ai aussi promis de réaliser durant mon premier mandat, en plus du barrage hydroélectrique de Kobédou ou de Fomi. On fera le choix en fonction de l’intérêt des deux ouvrages » a indiqué le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée.

Lire aussi  Bonne nouvelle pour Djouldé, des organisations internationales de la presse demandent le respect de la loi sur la liberté d'expression.

Les heures et les jours à venir seront décisifs pour les campagnes électorales et la séduction des électeurs par le principal parti de l’opposition.

Amadou Oury Toulel BALDE

Laisser un commentaire