Conférence du SPPG

Passation de service ce mardi à la tête du syndicat de la presse privée de Guinée. Sidy Diallo jusque-là secrétaire général de ce syndicat a passé la main à Diaraye Guirassy pour diriger les destinées du SPPG. L’équipe entrant reconnait que les défis qui l’attend sont énormes mais elle promet de les relever.  Cette cérémonie de passation s’est déroulée à la maison de la presse à Kipé.

Cette cérémonie de passation de service a connu la présence de nombreux journalistes, des responsables des associations de presse mais aussi des représentants de la Haute autorité de la communication. A quelques mois du terme de son mandat, le tout premier secrétaire général de la presse privée de Guinée a passé la main ce mardi à sa secrétaire adjointe Diaraye Guirassy pour conduire les destinées du SPPG en attendant le congrès électif qui aura lieu dans quelques mois. Sidy Diallo est certes aujourd’hui patron de presse, mais il continuera toujours à défendre les journalistes, rassure-t-il.

« Je reste et demeure syndicaliste, je reste et demeure ce défenseur de la liberté de la presse. Certes aujourd’hui je suis du côté des patrons de presse mais soyez rassurer que, c’est le même Sidy Diallo, qui va continuer à vous défendre. J’invite nos partenaires à accompagner la nouvelle équipe pour que la convention collective soit une réalité » a expliqué Sidy Diallo visiblement très ému.

Des défis pour le rayonnement de la presse guinéenne restent encore à relever reconnait la désormais secrétaire générale du Syndicat de la presse privée de Guinée. C’est pourquoi Diaraye Guirassy lance cette main tendue.

« Les défis qui nous attendent sont énormes. Ils sont entre autres, la finalisation de la convention collective, œuvrer sur la lutte contre les violences faites journalistes, lutter contre l’impunité. Nous lançons donc une main tendue au ministère de la communication et a la Haute Autorité de la communication pour défendre ensemble l’intérêt des journalistes » a laissé entendre Diaraye Guirassy.

Le plus grand défi qui attend cette nouvelle équipe est la finalisation de la convention collective qui depuis des années peine toujours à voire jour.

Abdourahamane Bah.

Laisser un commentaire