Thierno Ibrahima Sow décédé des suites de torture

La liste des victimes de répression s’allonge. Ces répressions des forces de sécurité contre les pauvres citoyens de la banlieue de Conakry continuent d’engendrer des morts. Thierno Ibrahima Sow qui a été maltraité avant d’être conduit depuis trois semaines maintenant à la maison centrale de Conakry est décédé, lundi 16 novembre 2020, à l’hôpital Ignace Deen de Conakry, où il venait d’être admis d’urgence. Selon des témoignages de la famille, Thierno Ibrahima Sow a perdu la vie des suites des tortures qu’il a subies après son arrestation.

Comme de nombreux autres citoyens qui croupissent actuellement dans les geôles du régime Alpha Condé sans jugement, Thierno Ibrahima Sow, la victime, a été arrêté le 24 octobre dernier à son domicile, au quartier Dar es-salam dans la commune de Ratoma. Quelques jours plus tard, le vieil homme a été déféré à la maison centrale de Conakry après avoir subi plusieurs tortures. Des violences qui ont finalement eu raison de lui.

Laisser un commentaire