Tout a commencé quand un colis de 50 Kg de chanvre indien a été saisi dans les mains de deux individus par des jeunes qui assurent la sécurité à Timbi-Madina, sous-préfecture de Pita.

Un Militaire béret rouge a fait usage de son arme à feu sans faire de victime pour faire libérer le colis.

Après une altercation avec les jeunes, ce dernier a été arrêté et son arme saisi.

Depuis la fin de l’élection présidentielle du 18 Octobre dernier, cette ville est sans police ni gendarmerie.

C’est un colis de 50 Kg de chanvre indien qui a été saisi par les groupes de sécurité locale formés par des jeunes depuis la destruction de la police et de la gendarmerie au centre ville de Timbi-Madina.

L’acte s’est passé dans la nuit de mercredi à jeudi 12 novembre 2020, dans les environs de 2 heures du matin et deux individus qui roulaient sur une moto transportaient un sac de 50 kg de drogue.

Le produit qui est prohibé en Guinée serait destiné à un homme qui réside au centre ville. Les présumés trafiquants de cette drogue ont été arrêtés par les jeunes qui assurent la sécurité dans la localité dans le district de Doumba à 6 Km de la ville.

Après une série de questions, ces présumés bandits ont expliqué ne pas être le propriétaire de la drogue.

Après quelques instants de dispute, un des jeunes interpelé a appelé une personne au téléphone pour l’informer. Ce dernier a rallié les lieux selon nos informations en compagnie d’un militaire.
Dès leur arrivée, ces derniers ont exigé à ce que les jeunes soient libérés et le sac également. Une chose que le groupe de sécurité a refusé et a décidé de conduire les détenteurs de la drogue dans la sous-préfecture.
C’est en ce moment que le militaire habillé muni d’un PMAK a ouvert le feu sans faire de victime. Une altercation éclate et il sera vite maitrisé par les jeunes.

Lire aussi  Nzérékoré : L'inspection régionale du commerce compte passer à la vitesse supérieure dans la lutte contre la vente de la chicha

Après avoir été alerté par les jeunes qui assurent la sécurité, le Maire de la ville Mamadou Diao DIALLO a rallié les lieux dans la même nuit. Finalement les 4 présumés trafiquants sont conduits à la préfecture.

Le maire à son tour a alerté le préfet de Pita. C’est après cela le Jeudi 12 Novembre 2020 dans la matinée que le préfet a dépêché une équipe de Bata et de la gendarmerie à Timbi-Madina. Les 4 personnes concernées sur le dossier de drogue ont été déférés à Pita pour être entendus par la Justice.

Yacine DIALLO

Laisser un commentaire