Conakry express

Le transport public est l’une des mesures d’accompagnement annoncées par le gouvernement en cette période de pandémie de coronavirus. Ce, pour alléger les difficultés que rencontrent de nombreux citoyens qui vaquent à leurs activités quotidiennes.

Cet accompagnement du gouvernement devrait se faire avec le respect strict de gestes barrières comme l’avait recommandé le président de la république lors de ces dernières adresses à la nation. Sauf sur le terrain, le constat est tout autre. Ce mardi matin 07 juillet 2020, l’équipe de reporter de laminute224.com s’est rendue dans l’arrêt de Wanindara dans la commune de Ratoma. Il était 7h 30 quand nous sommes arrivés sur les lieux. Le premier constat révèle que des dizaines de personnes étaient sur les lieux et certains continuaient à venir pour profiter de cette gratuité. Mais la distanciation d’au moins d’un mètre n’est à aucun moment respectée. Certaines personnes faisaient des petits groupes et d’autres ne portaient d’ailleurs pas le masque.

A 8h 20 c’est l’arrivée du train « Conakry Express », là aussi, chacun se précipite pour ne pas rater sa destination. Dans cette débandade, aucune mesure contre la COVID 19 n’est appliquée. Pour ceux qui ont le masque, chacun le porte comme il veut et quand il veut. Quelques minutes plus tard, les agents de la sécurité de ce train ont commencé à se disputer par rapport à l’embarquement des personnes présentes sur les lieux. Une partie demandait à ce qu’on prenne tout le monde et l’autre disait que le train était rempli. Cette discussion à durée donc quelques minutes. Certains passagers trouvés sur place avant l’arrivée du train, ont reconnu cet état de fait et interpellent les autorités à prendre des mesures pour que les gestes barrières contre la COVID 19 soient respectées dans le transport public qui regroupe des dizaines de personnes par jour.

Abdourahmane Bah

Laisser un commentaire