Elhadj Cellou Dalein Diallo

Le FNDC est né d’une volonté commune d’hommes politiques, de membres de la société civile et des citoyens partageant les mêmes valeurs démocratiques, lesquelles se sont entendues sur l’impossible troisième mandat de Alpha Condé. 

Cet engagement commun est toujours valable mais à ce jour les méthodes utilisées il y a un an ne peuvent être reconduites parce que la donne a changé. Donc ceux qui se prévalent d’être la cheville ouvrière du FNDC doivent savoir qu’on ne peut se limiter aux méthodes d’il y a un an ou deux, celles-ci ont malheureusement montré leurs limites face à ce régime répressif, antidémocratique et dictatorial. Nous sommes tous d’accord que Alpha n’a changé la constitution que pour son troisième ticket, même la France l’a compris, très tôt d’ailleurs. Autre temps, autre mœurs dit-on !

À ce jour, puisque nous nous sommes abreuvés à la source de la démocratie, même si nous rejetions totalement la candidature de Alpha et la nouvelle constitution, nous avons trouvé judicieux, avec l’appui du peuple, que la démocratie allait l’emporter et elle l’a emportée ; puisque nous avons gagné l’élection avec le candidat de l’alternance Mamadou Cellou Dalein Diallo au premier tour.

Refuser de manifester, ignorer la victoire du Président élu Mamadou Cellou Dalein Diallo, ne pas la reconnaître et espérer employer d’autres méthodes pour déboulonner Alpha n’est ni intelligent, ni plausible, donc soyons clairs, le combat actuel, à ce jour, est de se battre à côté du peuple, pour que la démocratie renaisse en Guinée, par l’acceptation et le soutien de cette victoire. Une reconnaissance qui commence par le soutien à nos manifestations. Que dis- je ? Aux manifestations de la démocratie, la justice et de la vérité des urnes.

Lire aussi  Comment la presse peut-elle contribuer à assainir l’espace public ? (Par Aliou Bah)

Chers collègues du FNDC, je pense que l’heure est venue pour que la méthode de combat change de cap suivant la nouvelle situation politique. D’autant plus que la situation épouse totalement notre volonté commune, la triomphe de la démocratie et c’est cette démocratie qui confère au peuple le droit de vote. Le peuple a voté et a choisi son président, nous pensons donc que si c’est la démocratie qui nous unit, elle nous interpelle pour que nous nous battions pour sa cause, laquelle impose le respect de la vérité exclusive des urnes.

La manifestation pacifique du 25 novembre est la vôtre. Elle doit être historique et unificatrice, parce qu’elle doit être l’expression d’un peuple contraint, d’un peuple qui ne peut plus exprimer sa volonté, pour cela nous devons nous unir et nous battre.

 Thierno Yaya Diallo

Président Guinée Moderne

Membre de L’ANAD

 E-mail : Press@guineemoderne.com

Laisser un commentaire