La dégradation de la route entre Coyah et Kouriyah fait craindre le pire aux usagers de cette route. Ils craignent avec cette saison des grandes pluies que des inondations ne se produisent. Cette route est envahie par la boue dûe aux travaux initiés par le gouvernement sur la voie.

Traverser Coyah Kouriyah en passant par le pont Kaka est un grand parcours de combattant. La route est à la fois boueuse, petite et très pratiquée par les usagers. Des centaines de véhicules peinent à passer cette zone. Les conducteurs font plus de 4 heures avant de pouvoir passer la partie. Les passagers eux paient cher les conséquences des travaux sur la route.

Le goudron a presque disparu laissant place à une boue sans précédent. Barry Mamadou Pathé a passé une grande partie de la journée dans ce calvaire. Il explique qu’il est difficile de rouler avec cette condition.

Les véhicules roulent difficilement. Ils patinent beaucoup à cause de la boue qui est déversée sur la route Il invite le ministre des travaux publics à revoir son programme à ce niveau. Barry Mamou Pathé conseille d’accélérer les travaux sur le tronçon pour éviter le pire. D’abord il demande au gouvernement de nettoyer la route pour faciliter la circulation.

La Guinée est entrée dans la période de grande pluie. Rouler sur cette route en ce moment est très risqué à cause des montagnes argileux aux bordures du goudron.

Il faut rappeler que l’année dernières, des glissements de terrain se sont survenus sur cette route. Plusieurs véhicules se sont retrouvés bloqué durant des semaines. Et avec cette année, on risque de vivre le même drame.

Lire aussi  En grand nombre, les orpailleurs cassent la barrière sécuritaire à Mamou et rallient Labé

Yacine DIALLO

Laisser un commentaire