Elhadj Cellou Dalein Diallo, président de l'UFDG

Quelques jours après les incidents survenus à Labé et Dalaba lors de la visite du premier ministre Kassory Fofana, à l’occasion de la campagne électorale faisant état d’un mort et des dégâts importants, le leader de l’UFDG a fait une sortie ce samedi 03 octobre 2020 pour deplorer ces attaques.

Cellou Dalein Diallo a sur sa page Facebook, condamné l’acte qui s’est passé en Moyenne-Guinée et demande à ce que les auteurs soient recherchés et mis à la disposition de la justice pour qu’ils répondent de leurs actes.

« Je déplore les attaques dont le cortège du Premier Ministre Kassory Fofana a fait l’objet à Labé et à Dalaba lors de sa récente tournée en moyenne Guinée.

Le patron de l’UFDG condamne fermement ces violences et exhorte les autorités locales à tout mettre en œuvre pour identifier et traduire leurs auteurs devant les tribunaux », précise-t-il.

Le chef du principal parti de l’opposition accusé tout comme le candidat Alpha Condé de tenir des propos violents lors de discours à son retour de l’étranger, invite les leaders politiques et aux citoyens à plus de retenue en cette période de campagne électorale.

« J’invite les acteurs politiques et tous les citoyens à faire preuve de retenue et de responsabilité en s’abstenant de toute violence physique ou verbale et en évitant surtout tout discours de haine à relent ethnique », a lancé Cellou Dalein Diallo.

Le chef de l’UFDG semble donc changer de discours à deux semaines du scrutin présidentiel d’octobre prochain. Une attitude qui aux yeux de plusieurs observateurs, contribuera à apaiser les tensions sur le terrain, qui ont pris ces derniers jours un relent ethnique un peu partout dans le pays.

Lire aussi  La politique générale du gouvernement proposé par le Premier ministre est tout simplement du bluff

Yacine DIALLO

Laisser un commentaire