Un collégien a été tué par balle ce mardi 21 juillet 2020 au quartier Dar Es Salam, dans la commune de Ratoma. Alhassane Barry  a reçu une balle au niveau de la tête sur le chemin de retour de l’école. La balle ne lui a laissé aucune chance. Son papa inconsolable parle des circonstances dans lesquelles il a appris le meurtre de son fils.

La jeune victime revenait de l’école avec ses amis et son jumeau lorsqu’il a été reçu une balle sur la tête. Son corps a été transporté pour une première fois à l’hôpital sino-guinéen avant d’être transféré à Ignace Deen. Thierno Sarifou Barry, père de la victime explique comment il a appris la terrible nouvelle.

« C’est mon fils. Il quittait l’école. Arrivé dans le quartier (Dares-Salam ndlr), un groupe d’hommes en uniforme passait sur un véhicule et l’un d’eux a tiré sur mon enfant. Ils ont tiré dans l’intention de tuer parce que mon fils a reçu une balle au niveau de la tête. Il est mort sur place. Il portait son sac à dos. »

Cet assassinat intervient au lendemain de la manifestation du front national pour la défense de la constitution. Depuis lundi, jour de manifestation, le gouvernement et les responsables du FNDC se livrent à une guerre de chiffres.

AOB

Lire aussi  Le FNDC a un autre responsable que Abdourahmane Sanoh
annonce

Laisser un commentaire