Incendie à N'zérékoré

Les cas  d’incendies prennent de l’ampleur en Guinée, après l’incendie du village Koréla dans la préfecture de Macenta, dont trois enfants ont péri, un autre cas d’incendie s’est produit dans la sous-préfecture de Tokonou dans la préfecture de Kankan  où plusieurs habitations ont été ravagées par ce feu brousse, un nouvel incendie vient d’être enregistré dans le quartier Koyeba  dans la commune urbaine de Nzérékoré où plusieurs ateliers de menuiserie et tapisseries viennent d’être ravagés par un feu qui s’est déclaré à partir de 2 heures du matin.

Sur les lieux c’est la désolation et le désespoir des victimes qui pointent un doigt accusateur sur les fumeurs de chanvre indien qui auraient laissés tomber le mégot de leur cigarette avant de prendre la poudre d’escampette.

« On a perdu beaucoup de matériels importants ici, sans qu’on ne puisse pas calculer, on avait plus de 10 lits. Franchement, on peut calculer pour le moment. Il y a plus de 10 maîtres ici, des tapissiers, menuisiers et tant d’autres, donc pour le moment on ne peut calculer. Pour moi il y avait plus de 200 bois et une machine qui sont partis en fumés. Il y a même des voitures qui sont brûlés » a expliqué Fodé Bangoueta en pleurs.

Et d’ajouter qu’ils ont plusieurs fois interpellés les services de sécurité pour les venir en aide mais en vain.

« Ça fait plusieurs mois qu’on a informé la gendarmerie, la police et la mairie mais en vain. Il y a même militaire qui vient vendre du chanvre indien ici devant moi. Nous demandons aux autorités de venir chasser les gens qui viennent fumer la drogue ici, sinon je préfère quitter » a conclu Fodé Bangoura l’une des victimes.

Lire aussi  Drame au Camp militaire de Guéckedou, trois militaires perdent la vie

Il faut retenir que les séries d’incendie sont en train de prendre de l’ampleur en Guinée, au cours de ces 24 heures, le pays a compté 3 cas d’incendie.

Jean Victorine Damey correspondant régional de laminute224.com

annonce

Laisser un commentaire