Cinq organisations de la société civile guinéenne réuni autour d’un consortium ont présenté à la presse ce mardi leur projet de regard citoyen sur la gouvernance de la politique de riposte contre la COVID 19 et les initiatives gouvernementales. Dans leur étude sur le coronavirus, le résultat montre que le niveau de vie des ménages pendant cette pandémie s’est fortement détérioré. Ces enquêtes ont touché tout le pays.

Ces enquêtes de ce consortium des organisations de la société civile guinéenne s’est fixé pour objectif entre autres, d’évaluer l’efficacité et l’impact des mesures publiques sur la vie des populations dans le cadre de riposte contre le coronavirus. Dans les enquêtes, il s’est avéré que c’est seulement 7 % de niveau de vie des ménages pendant la COVID19 est bon.

« Les enquêtes ont prouvé qu’environ 8 personnes sur 10 ont affirmé que le niveau de vie s’est détérioré.  Les répondants qui ont affirmé que le niveau de vie économique des ménages pendants la COVID19 est resté moyen représentent 19, 7% contre seulement ceux qui estiment que le niveau de vie économique des ménages est bon 1,7% et seulement pour 0,7% le niveau de vie économique des ménages est bon » ont expliqué les enquêteurs.

Sur les actions du gouvernement concernant l’ANIES, Aboubacar Doro Koita parle de quelques réalisations faites par le gouvernement.

« Des téléphones avec transfert de 250000, des vivres (sac de riz, huile et sucre), des campagnes de désinfection des marchés de Conakry, des structures sanitaires publiques et autres lieux publics… »

Cinq (5) organisations de la société civile dont entre autres, la PCUD, L’IDEC, le balai citoyen, étaient sur le terrain pour mener les enquêtes.  Ces enquêtes qui ont duré 4 mois ont touché toutes les régions naturelles du pays ainsi que la zone spéciale de Conakry. 1500 entretiens individuels ont été faits dans chaque enquête.

Abdourahmane Bah

Laisser un commentaire