Kidnapping d'une femme (image d'illustration)

C’est à son retour du grand marché de Madina qu’elle a subi cet acte à bord d’un taxi par des inconnus qui lui ont fait perdre conscience de Hamdallaye jusqu’à Foulamadina.

Cette dame la trentaine qui s’est exprimé sous couvert d’anonymat, a passé la journée de lundi 16 novembre 2020 dans une situation qu’elle n’a jamais connue dans sa vie.  Visiblement meurtrie par ce qui lui est arrivé, cette épouse d’un imam nous relate tout de même sa mésaventure :

« Je quittais le marché Madina, nous sommes arrivés jusqu’à Hamdallaye, c’est là que j’ai perdu conscience. Après je me suis retrouvée dans une cour à Foulamadina où il y’avait beaucoup de gens. Ils ont procédé à un prélèvement de mon sang comme ils ont compris que je suis diabétique, ils ont attaché mes yeux et m’ont laissé en bordure de route. J’ai rencontré après une dame et je lui ai demandé où j’étais elle m’a fait comprendre que je suis a Foulamadina. C’est ainsi que je lui ai dit d’appeler mon mari et ce dernier est venu me chercher »

Elle affirme avoir eu la vie sauve, à cause de sa maladie comme pour dire, parfois le mal est nécessaire. Depuis un certain temps, des cas similaires sont signalés un peu partout à travers la capitale. Cette dame reconnait que c’est ne pas facile d’éviter un pareil cas, mais elle demande cependant aux citoyens d’être vigilants.

« Ce que je veux dire aux gens, c’est d’être vigilants. Ce qui se passe actuellement à Conakry fait peur mais les gens n’ont qu’à garder la vigilance » a-t-elle conseillé.

Lire aussi  Macenta : Violence meurtrière qui a causé la mort d'un militaire

Pour rappel, il y’a de cela 2 mois, un jeune d’une quinzaine d’année, a été victime également de Kidnapping à Wanindara et déporté jusqu’à Dakar.

Abdourahmane BAH

annonce

Laisser un commentaire