photo d'illustration

102 cas de viol sur des filles dont l’âge varie entre 2 à 19 ans, ont été enregistrés entre février et décembre 2020 et 78 cas d’agression sexuelle.

Ce sont des statiques fournis par la Brigade spéciale de protection des personnes vulnérables. Sur les 78 cas d’agression, 46 ont été déférés devant des tribunaux à Conakry et à Coyah.

Il n’y a pas que des enfants qui sont concernées dans cette affaire. Les présumés violeurs ont l’âge compris entre 16 et 40 ans. Généralement les cas de viol sont enregistrés dans les foyers, parfois de personnes de même famille, et d’autres ce sont des colocataires.

Le commandant de la BSPPV Bernard TINGUIANO précise que certaines personnes sont violées dans des taxis dans des coins isolés. Ces actes témoignent l’ampleur du phénomène en Guinée.

La Brigade spéciale de protection des personnes vulnérables dans sa lutte est confrontée à des difficultés sur le terrain.

Certaines familles des accusés de viol et les victimes en commun accord avec les membres des familles cherchent souvent à étouffer précise l’Adjudant-chef qui invite les citoyens à la collaboration.

Yacine DIALLO

Lire aussi  Sonfonia, les occupants d’un foyer des enfants orphelins expulsés

Laisser un commentaire