Un jeune d’une trentaine d’année à été tué dans la soirée de ce mardi 1er décembre 2020 à Wanindara dans la commune de Ratoma. Selon la famille de la victime, les auteurs de ce meurtre sont des hommes en tenus qui ont escaladé la cour avant de tirer sur le jeune. Les parents de la victime réclament justice.

C’est aux environs de 17h que Mamadou Lamarana Diallo, âgé de 31 ans a reçu une balle au niveau du bas ventre par des hommes en tenus ce mardi selon sa famille. C’est après quelques heures qu’il a succombé à ses blessures dans une clinique à Koloma. Sous le choc, Hadja Ramatoulaye, mère de la victime explique les faits:
 » Ils sont venus au nombre de six agents. Ils m’ont dit que quelqu’un a fui et rentrer dans notre cour. Ils m’ont sommé d’ouvrir la maison pour qu’ils fassent le contrôle. Après, ils ont retiré mon téléphone je leur ai dit c’est impossible. Entre temps mon enfant est sortie de sa maison et soudainement ils l’ont tiré dessus. Mais celui qui a fait cet acte, je ne vais jamais le pardonner car ils ont tué un innocent. Qu’ils sachent qu’ils répondront devant Dieu » a expliqué en larme, la mort victime.

Mamadou Djouldé SOW, neveu de la victime, dit ne pas comprendre l’attitude de ces services de sécurité qui se livrent à des exactions alors qu’aucune manifestation n’a lieu dans ce quartier:

 » Je suis triste aujourd’hui de voir les services de sécurité tués banalement des citoyens guinéens. Et je ne sais pas pourquoi ils rentrent dans les quartiers et jusqu’à dans les maisons pour faire des exactions et tirer sur les gens alors que ces jours-ci il n’y a pas eu de manifestation par là » a-t-il fustigé.

Lire aussi  Casse des maisons à Conakry et ses environs : « Nous ne savons pas d’où est venu l’ordre », avoue Kassory

Mamadou Lamarana Diallo vient ainsi allonger la liste des jeunes tués dans ce quartier. La famille de la victime elle, exige, l’ouverture d’une enquête.

Abdourahmane Bah

Laisser un commentaire