Une fille d’une vingtaine d’années a été violemment agressée par un groupe de jeunes dont l’âge varie entre 20 et 25 ans. Ce viol collectif s’est produit dans la sous-préfecture de Diécké, relevant de la préfecture de Yomou.

Cette scène insolite a créé des vagues de réactions et d’indignations chez les citoyens de cette localité la préfecture de Yomou.

Selon nos informations, cette agression s’est déroulée derrière l’école primaire de Diecké 1 , aux environs de 20 heures, les bourreaux de cette fille reprochent à celle-ci d’être infidèle. Ces violeurs ont tous été déféré à la maison centrale de Yomou, où ils attendent le jour de leur procès, les enquêtes sont en cours.

Selon une source bien informée une vidéo aurait été enregistrée lors de cette agression, même si l’authenticité de cette vidéo reste à vérifier.

Pour le moment Les parents de la victime n’ont pas d’abord faire de commentaire sur cet acte ignoble dont leur fille a été victime.

L’antenne des filles leaders de Yomou a placé la jeune fille agressée en surveillance pour comprendre la gravité de sa plaie.

Il faut rappeler que les violences sur les jeunes filles et femmes prennent de l’ampleur dans la région forestière. Le dernier cas remonte au mois d’octobre dernier où un homme avait mis à nue son épouse dans la sous-préfecture de Kobéla.

Jean Victorine Damey correspondant regional de laminute224.com

Lire aussi  Labé : un jeune homme egorge sa cousine de 10 ans à Mali

Laisser un commentaire